Tous les articles par Strange Jazzy

Comme l'hirondelle je vais d'un point à un autre A vous de me découvrir je suis accessible J'aime être surprise , séduite par la beauté La beauté sans fard La beauté d'un paysage La beauté d'un regard La beauté du voyage La beauté d'une âme La beauté d'une larme La beauté d'une amitié Par la vie tout simplement ...

Brighton « London by the sea »

Brighton station balnéaire anglaise très prisée des londoniens qui y passent volontiers le weekend,  elle est à peine à une heure de la capitale.

Quand je pense à Brighton j’ai immanquablement une image qui se profile la jetée et l’ancienne structure the Pier au large de cette grande baie bordée de galets.

Aujourd’hui une grande tour d’observation d’environ 162 mètres vient compléter le paysage l’i360 de British Airways conçue et dessinée par Julia Barfield &  David Marks du cabinet d’architectes Marks Barfield  qui sont aussi les créateurs de la roue d’observation London Eye. Le point d’observation se situe à 138 mètres,  une vue à 360 ° s’offre aux visiteurs à ne pas manquer.

Des français ont également contribué à la mise en place de cette tour, le Groupe POMA  spécialiste des solutions de transport par câble,  en concevant toute la partie « pod and drive system », incluant la cabine d’observation panoramique et l’ensemble des équipements  permettant de monter et de descendre le long de la tour comme un téléphérique vertical.

Photos & Texte © Strange Jazzy Photographies

 

 

Stockfish

La Norvège et plus particulièrement les Lofoten ont obtenu une certification pour leur stockfish IGP (indication géographique protégée) depuis 2014 .

Le stockfish ou klippfisk, est un filet de poisson séché, appelé aussi le Tørrfisk. Le cabillaud est salé et préparé (vidé, écaillé) avant d’être séché à l’air libre entre la fin du mois de février et jusqu’à fin mai.

Le « ragno » des îles Lofoten.  désigne traditionnellement de la morue (cabillaud) séchée, toutefois plusieurs poissons peuvent être utilisés  : églefin , lieu noir, lieu jaune, brosme, lingue

L’odeur est très prégnante, les oiseaux de mer viennent parfois s’y restaurer donc il est relativement courant  d’entendre « les canons » à gaz pour faire fuir les indésirables chapardeurs.

Il n’est pas rare de voir également juste des têtes de morues séchées qui sont destinées au marché africain (bien moins onéreuses que les filets qui sont principalement destinés à l’Italie) .

Le  stockfish constitue l’une des principales ressources avec le tourisme pour les Lofoten.

Le  Norwegian Fishing Village Museum  est basé à  Leknes

Photos & Texte © Strange Jazzy Photographies

 

Pour retrouver le monde de la pêche je vous conseille la lecture du livre de Morten A. Strøksnes « L’art de pêcher un requin géant à bord d’un canot pneumatique sur une vaste mer au fil des quatre saisons  » Un beau récit  entre le récit fantastique où les références aux légendes nordiques chères à Olaus Magnus  viennent ponctuer cette aventure qui s’enrichit également de  quelques données biologiques et l’histoire d’une amitié entre deux hommes.

Egalement très présents la baleine et le cachalot ce récit ne se résume pas à la chasse au requin loin de là,  j’y ai appris sur la migration du thon, sur  l’ambre et le spermaceti, extraits respectivement de la tête et de l’intestin d’un cachalot.

Des références à Mobby Dick, à Orwell un réel plaisir de lecture où le villes cotières des Lofoten Bikkjekjæftan, Engeløya, Svolvær, campent le décor très bien décrit les mots sont bien choisis Morten A. Strøksnes est également photographe

Je ne suis pas une amatrice de la pêche mais j’avoue avoir pris un plaisir certain à la lecture de ce roman aux allures de carnet de voyage où le suspense  est présent jusqu’à la fin. Une odyssée digne de Jules Verne. Dans ce récit l’auteur aborde les problèmes de surpêche, la dure vie des marins pêcheurs, les activités humaines qui polluent…

 

Port Racine, Cotentin

 

L’origine du nom  » Racine » remonte à Napoléon 1 er , c’était un corsaire le capitaine François-Médard Racine (1774 – 1817).

Un refuge stratégique pour sa goélette l’Embuscade, bien à l’abri derrière la digue en pierres sèches, un point de contrôle pour le trafic maritime vers les îles anglo-normandes.

Aujourd’hui la jetée en béton et pierres a remplacé celle du corsaire, sa construction définitive date de 1886.

Quelques barques de pêcheurs sont bien à l’abri de la houle un petit havre plein de charme…

Ce petit port très pittoresque est considéré comme   » le plus petit port de France »

Photos & Texte © Strange Jazzy Photographies

 

A l’heure des Braves

Un arrêt quasi incontournable pour rejoindre la péninsule du Cotentin Omaha Beach à Saint Laurent sur Mer.

La plage s’orne d’une magnifique sculpture en inox d’Anilore Banon symbole d’espoir, réalisé en 2004.

Selon Anilore Banon qui décrit son oeuvre nous avons :

  • au centre, l’oeuvre intitulée « Debout la liberté » commémore le courage des hommes qui se lèvent et se dressent contre le totalitarisme.Les voiles évoquent la mer d’où sont arrivés les libérateurs
  • à droite, « les ailes de l’espoir » illustrent l’espérance d’un monde plus heureux, et commémore l’engagement de ceux qui aujourd’hui continuent le combat pour la démocratie
  • à gauche, « les ailes de la fraternité » illustrent cette approche fraternelle de l’humanité qui responsabilise chacun et commémore l’engagement de ceux qui combattent pour l’établissement et le respect d’une égalité universelle des Droits de l’homme.

Ces quelques clichés pris intègrent pour certains des personnes , les touristes qui viennent nombreux rendre un hommage mérité à tous ces braves qui ont donné leur vie pour que d’autres puissent vivre libres je n’ai pas voulu les effacer avec un coup de tampon …

Cette visite je l’ai complétée par un arrêt au cimetière américain de Colleville sur Mer, un endroit où l’émotion est prégnante.

Un magnifique bronze de Donald De Lue, au centre du péristyle semi-circulaire en pierre de Vaurion,  symbolise la jeunesse américaine émergeant des flots.

L’emplacement du cimetière américain de Normandie a été choisi en raison de sa situation historique, sur un vaste plateau, au sommet d’une falaise dominant la plage d’0maha  théâtre de la plus grande opération amphibie de débarquement de troupes alliées.

Un grand moment d’émotion…

Photos & Texte © Strange Jazzy Photographies

 

Saint Ives, le charme des petits ports anglais

Un petit port de pêche reconverti en station balnéaire à échelle humaine de Cornouailles dans le Sud-Ouest de la Grande Bretagne.

Charmant petit bourg où les galeries de peinture se succèdent, marchands de souvenirs, pubs, salons de thé, offrent un lieu de promenade lorsque le temps se couvre. Un lieu incontournable de l’art moderne avec la Tate St Ives

Le port offre une aire sableuse à marée basse ce qui est assez rare souvent c’est la vase que l’on rencontre lors du reflux de la marée.

Un lieu où nous avons eu le plaisir de boire un cappuccino dans un pub à l’étage avec une immense baie vitrée sur la mer  The Balconny Bar 

Saint Ives mérite le détour

Photos & Texte © Strange Jazzy Photographies