Bloody Sunday

YOU ARE NOW ENTERING FREE DERRY

Le Bogside de Derry en hommage au   » Bloody Sunday  »

En Ulster à Derry le 30 janvier 1972 l’armée britannique ouvre le feu sur la foule de manifestants pacifiques.

Yvan Cooper ( membre fondateur du SDLP nationaliste ) a organisé cette marche pour obtenir l’égalité des droits ( droit de vote notamment) entre les protestants et catholiques pensant faire pression sur les autorités puisque les précédentes tentatives et négociations avaient échouées, les autorités britanniques ont interdit cette manifestation.

Dans un premier temps les choses se déroulent normalement mais en milieu d’après-midi lorsque les manifestants arrivent dans William street  dans le Bogside les barrages des parachutistes situés entre cette rue occupée par pas moins de 10 000 personnes et Rosseville street ajoute à la confusion sur les points de ralliements c’est en remontant cette dernière que la confusion va s’installer.

Echanges d’insultes jets de divers objets et de pierres dans un premier temps l’armée réplique avec des balles de caoutchouc et soudainement tout dégénère l’armée tire à balles réelles …

Des jeunes hommes  âgés de 17 ans et des hommes périront assassinés 14 victimes et 11 blessés. Des tirs délibérés  James Way qui a été blessé dans un premier temps et achevé à bout portant  …

Parmi les blessés, une seule femme Peggy Deery , mère de 13 enfants, elle faisait partie des premières manifestantes en 1968 pour l’égalité des droits . Les femmes ont joué un rôle important dans la lutte pour l’égalité des droits.

Photos & Texte © Strange Jazzy Photographies

Les moutons d’Ouessant

Le mouton d’ Ouessant est le plus petit mouton qui existe issu des moutons des landes bretonnes les mâles portent de magnifiques cornes torsadées

Les  agneaux noirs ressemblent à des petits diablotins avec la naissances des cornes

De véritables tondeuses « écologiques » c’est aujourd’hui leur principale utilité il font partie du paysage de l’île pour notre plus grand bonheur

Photos & Texte © Strange Jazzy Photographies

 

Pisa, Toscana

Mais oui elle penche la tour de Pise…

En fonction du point d’observation elle penche plus ou moins, ce que perçoit l’oeil est différent lorsqu’on consulte les photos prises parfois elle paraît presque droite

C’est un endroit d’une belle magnificence d’art roman avec des influences byzantines  « prato del Miracoli » ( Le pré des Miracles) où sont rassemblés un  baptistère, une cathédrale grandiose Notre Dame de l’Assomption, le Campo Santo, le Duomo et la tour.

La prise des photos s’est effectuée au lever du soleil pour éviter la foule des visiteurs, les premières heures de la journée restent le meilleur moment pour déambuler dans la ville. Elle n’est pas déserte Pise se réveille doucement , nettoyage des rues, mises en place des terrasses etc.

Les premiers regards des gens de la rue, des jeunes étudiants somnolant sur les marches de la cathédrale

Photos & Texte © Strange Jazzy Photographies

Stokksnes, un endroit magique au soleil levant

Les plages de sable noir sont magnifiques. Les herbes vertes tranchent, c’est lumineux. Le Stokksnes avec en toile de fond les  Vestrahorn donnent à ces lieux une beauté époustouflante hors du temps

Les montagnes aux pentes abruptes, aux pointes acérées  arrêtent très souvent les nuages et donnent des ambiances particulières. Lorsqu’elles prennent des formes improbables comme le Brunnhorn, certains comparent  celles-ci à Batman avec sa pointe en forme de trident.

_SRC5871-HDR

Moment unique
Sur cette terre volcanique
Devant cette étendue
Le temps semble suspendu
Le vent léger
Parfum iodé
Depuis l’océan
Beigne l’estran

 

_SRC5834

Ce matin là je voudrai le revivre
Un rêve à poursuivre
Il ne me reste que le souvenir
La beauté
Fixée, ancrée
Impossible à reproduire
Instant magique
Pourtant il est encore présent
Dans les limbes neuronales
Les sillons ondoyant
Sous le vent
Message subliminal
L’image
Restitue l’ambiance féerique
De ce matin-là …

Photos & Texte © Strange Jazzy Photographies

Autres articles sur l’Islande : Edge of the WorldJökulsárlón. KirkjufellPéninsules islandaisesVatnajökullBláa LóniðCascades islandaisesHofn sous la pluieReykjavíkIslande, Terre de Contrastes

Edge of the world

Eystrahorn située dans la partie sud-est  de l’Islande, elle culmine  à  756 m, sa composition minérale lui donne des couleurs variées, elle est  composée de granophyre     (quartz, feldspaths) du gabbro (plagioclase, pyroxène, amphibole, olivine). la légende raconte qu’en grattant un peu on peut y trouver du mercure, de l’argent et de l’or.

Hvalnes et son phare orange, un smiley géant non loin de là le casque de viking le Hvalnesfjall.

Cette région entre l’Eystrahorn et le Vestrahorn le  » Lón » est très souvent fréquentée par un grand nombre d’oiseaux migrateurs

Photos & Texte © Strange Jazzy Photographies

 

Autres articles sur l’Islande : Jökulsárlón. KirkjufellPéninsules islandaisesVatnajökullBláa LóniðCascades islandaisesHofn sous la pluieReykjavíkIslande, Terre de Contrastes

 

 

Jökulsárlón

Nous sommes sur une terre de glace.

Jökulsárlón.

Des glaçons géants parsèment le lac et dérivent jusqu’à la mer.

Ici on comprend toute l’importance du réchauffement climatique.

Sur le sable noir les plus petits d’entre eux  ressemblent à des diamants bruts dans leur écrin de velours noir.

L’air est vif, le vent glacial, les rouleaux de l’océan imprévisibles et puissants.

Les ailes oubliées de l’elfe…

L’elfe s’affole
Il a croisé
La route du troll.
Une peur effroyable
Le saisit
Sur le sable
Il a abandonné
Ses ailes déployées
Il s’est enfui …
Terre d’Islande


Photo & Texte ©  Strange Jazzy Photographies

_SRC6131.jpg

Autres articles sur l’Islande : KirkjufellPéninsules islandaisesVatnajökullBláa LóniðCascades islandaisesHofn sous la pluieReykjavíkIslande, Terre de ContrastesEdge of the World