Le Kéa, perroquet des montagnes alpines de Nouvelle Zélande

Le kéaNestor kéa ( Nestor notabilis) , vit de 600 à 2400 mètres d’altitude c’est le seul perroquet de montagne au monde.
Il lui arrive d’être proche des habitations et des lieux fréquentés car certaines personnes leur donnent à manger alors que cela est fortement déconseillé.  Son habitat de prédilection reste la cimes des arbres où il évolue avec une préférence pour les vallées encaissées et les hêtres recouverts de lichens que l’on trouve à foison dans les Fiordland.

Son bec recourbé l’oblige à se pencher voire à mettre littéralement la tête sur le sol pour attraper les graines

Le Kea a développé un comportement social nomade, il  est d’une nature curieuse , aime la nouveauté et s’approche volontiers du genre humain  En hiver il est plus enclin a effectuer ces rapprochements à la recherche de la nourriture.

Des oiseaux intelligents capables de démonter les caoutchoucs des voitures, d’ouvrir les sacs pour fouiller et manger tout ce qui se présente.

Le régime habituel des kéas  est fait de graines, baies, feuilles,  bourgeons,  racines,  pistils  des fleurs chargés de nectar et  d’ insectes. En hiver ils peuvent déchiqueter des carcasses de moutons morts, pour cela ils descendent un peu plus bas que leur zone de confort en se rapprochant des lieux habités.

Le cri du kéa ici 

Le kéa est considéré comme l’un des oiseaux les plus intelligents du monde avec le corbeau calédonien.

Une étude démontre l’intelligence des oiseaux

Ce perroquet mesure en moyenne  48 cm, la femelle ne diffère pas du mâle. Ils sont de couleur vert olive foncé, chaque plume étant bordée de noir. Les plumes de la poitrine, du ventre et du dos sont plus claires. Des plumes rouges sous les ailes et la nuque que l’on peut admirer en vol. La beauté est souvent cachée.

_SRC8800

Ce qui différencie le mâle et la femelle  c’est le bec, chez le mâle le bec supérieur est  plus long et plus incurvé. Le mâle est également légèrement plus grand que la femelle.

_SRC8792

Les kéas pondent entre  deux à quatre œufs par saison. La femelle incube pendant environ vingt-neuf jours. Ils sont polygames, les mâles ont la plupart du temps 4 femelles attitrées.

Photos & Texte © Strange Jazzy Photographies

Quelques liens :

Oiseaux.net 

KEA Conservation TRUST 

Tecnical intelligence in animals : the kea model 

2 réflexions sur « Le Kéa, perroquet des montagnes alpines de Nouvelle Zélande »

  1. J’ai adoré son cri si particulier et toutes ces infos sur son mode de vie. Les photos comme d’habitude sont sublimes.
    Quel beau cadeau Sylvie, ce partage ❤❤❤
    Merci encore ☺

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.