Hanami 花見 🌸

Le hanami une coutume qui a commencé avec la dynastie chinoise Tang pendant la période Nara consiste à contempler les fleurs avec les années le mot hanami est étroitement lié au Sakura (fleur de cerisier)

Une coutume incontournable au Japon c’est l’occasion de faire une fête à l’apparition des feurs 開花 plusieurs pique-nique sont organisés pour fêter le hanami 🌸

Photos & Texte © Strange Jazzy Photographies

 

Razorbill – Pingouin Torda

Le petit pingouin ou Pingouin tordaAlca torda de la famille des alcidés est un oiseau de mer à la poitrine, le dessous des ailes et le ventre blancs avec la partie supérieure du corps , la tête, la nuque et le bec noirs. Le bec est relativement puissant aplati sur les côtés, une fine rayure blanche parcoure le  bec et se prolonge jusqu’à l’oeil. Ses pattes palmées sont de couleur grise foncée.

Il vient sur la terre ferme pour nicher de préférence sur les rochers ou falaises où un seul œuf sera déposé à même le sol  le plus souvent entre deux rochers.Ils sont nombreux en Grande Bretagne, Irlande , Scandinavie et en Islande . Il est possible d’apercevoir quelques  couples en hivernage sur les côtes françaises. En France c’est une espèce considérée comme en danger en raison des filets et de la pollution due aux carburants (dégazages sauvages) .

Le pingouin torda pêche en bande au ras de l’eau quasi à la surface de l’eau ce n’est pas un plongeur. Il se nourrit de poissons et de petits crustacés.

je l’ai observé sur les côtes est de la Grande Bretagne, ses plus proches voisins étaient les Guillemots de Troïl.

Photos & Texte © Strange Jazzy Photographies

Liens :

Avibase 

IUCN

Dunbar in the mist

Dunbar une petite ville  de  moins de 10 000 habitants située dans le Comté de Lothian sur la côte sud-est de l’Ecosse.

Les restes d’une forteresse offrent un intérêt touristique c’est une petite ville de villégiature pour les habitants d’Édimbourg.

Un  port où quelques  chaluts et bateaux de pêche s’abritent derrière les remparts de la forteresse.

Ce matin là tout était dans la brume …

Photos & Texte © Strange Jazzy Photographies

Papatuanuku

 » Papatuanuku  »

Parfois je voudrai être comme l’oiseau
Pour m’égarer là-haut
Entre ces montagnes noyées dans la brume
Sur cette terre de forêts primaires
Virevolter comme une plume
Pleine d’allégresse impromptue
Comme une liberté absolue
Symbiose de la Terre-Mère
De cette étreinte arborée
Dont les flancs arrosés
Font fuir la lumière
Laissant place à l’obscurité
C’était sans compter
Sur Tawhiri et son souffle puissant
L’espoir d’un jour meilleur
Déjà se profilent les lueurs
Des courbes émergent
Le fiord et ses berges
Reflètent la vie dans cet univers verdoyant …

Photo & Texte © Strange Jazzy Photographies

End of the Game en hommage à Peter Beard / In homage to Peter Beard

Dans son ouvrage «  End of the Game » Peter Beard a fixé sur la pellicule le destin tragique de la faune africaine …

J’ai au cours de mes  déplacements trouvé différentes dépouilles d’animaux, oiseaux sur la grève des plages.
Ces morts prématurées sont le résultat pour la plupart du temps  de la pollution, les filets de pêche, le réchauffement climatique.

Photos & Texte © Strange Jazzy Photographies

 

France  Normandie –  Quiberville – Roussette – Scyliorhinus canicula

En Norvège – Lofoten – Phoque gris – Halichoerus grypus

Nouvelle Zélande île du sud – Kaikoura –  Otaries à fourrure – Arctocephalus tropicalis

France Normandie Veules les Roses  Fou de Bassan – Morus bassanus

Torcello

Toute proche de Burano, accessible en  vaporetto (ligne 12) depuis Venise, Torcello  a prospéré jusqu’au X ème siècle. Les Romains s’y sont installés au VI ème siècle pour fonder Venise. On raconte qu’Attila a foulé le sol de cette île en compagnie inamicale des Huns … C’était l’île la plus prospère.

Torcello est  située dans la partie nord de la lagune de Venise, juste au nord de Burano.  Une zone de bancs de sable bordée par 3 canaux : au nord et à l’est le canal de Torcello il longe les marais de Rosa et Centrega , au sud-ouest le canal de Borgognoni de Burano et au sud-est le canal de San’Antonio.

Doucement la ville a décliné en raison  de l’envasement des canaux et la malaria s’est installée faisant fuir les habitants qui ont trouvé refuge sur Burano et Murano .

Aujourd’hui très peu de résidents juste quelques maisons et deux  restaurants  l’Osteria Al Ponte del Diavolo  et le ristorante Al Trono di Attila .

Nous pouvons même y dormir,  Ernest Hemingway  a séjourné pendant toute une saison pour écrire across the River and into the trees ( Au-delà du fleuve et sous les arbres) en 1950 n’est-ce pas un signe ?  L’établissement est situé au bord du canal Locanda Cipriani

L1010543

Les guides lui donnent le qualificatif d’île fantôme, je ne partage pas cet avis, il y a des champs cultivés mais pour voir cela il faut quitter le tracé prévu par les agences de voyages. Les quelques habitants (une soixantaine) bénéficient d’une tranquillité une fois le flot des touristes repartis sur Venise ou le Lido.

L1010553

Certains s’y entraînent il y a donc toute une vie …

L1010560

 

L’église de Chiesa di Santa Fosca avec la cathédrale  Santa Maria Assunta, édifiée en 639 restent les points forts de la visite.  De magnifiques fresques ornent les murs et notamment une mosaïque du jugement dernier. Juste à côté l’église Santa Fosca  achevée au  XIIème siècle  de style  vénitien avec une forte influence byzantine.

L1010547

L1010551

L1010552

L1010563

Egalement un musée dell’ Estuario , la collection archéologique est essentiellement composée  d’objets trouvés lors de fouilles réalisées à Torcello.

L1010556

Quelques vieilles demeures pleines de charme où j’aimerai bien résider quelques temps pour goûter à la sérénité de la lagune…

L1010564

L1010573

Il est temps de quitter cette petite île le soleil décline doucement sur l’horizon.

Le temps de profiter de la lumière du couchant à Burano

L1010574

Photos & Texte © Strange Jazzy Photographies

Tepako Lake

Notre première nuit en Nouvelle Zélande nous la passerons au bord du lac Tepako en débarquant  à Christchurch dans l’île du sud .

Après avoir longé la route côtière  1 et ses grandes plaines consacrées pour la plupart à l’élevage de bovins, d’ovins, cervidés,   et effectué quasi 230 km,  les berges du lac se dessinent au centre du bassin de Mackenzie avec en toile de fond les Alpes du sud.

La quiétude nous envahi malgré le temps gris. Cette grande étendue d’eau bordée de lupins en fleurs est propice à la promenade. Le lac est le point de départ de nombreuses randonnées.

Photos & Texte © Strange Jazzy Photographies

 

 

 

Une paire de gants oubliée

A Venise

Une paire de gants oubliée
Sur les quais
J’imagine
La silhouette alizarine
D’un longue robe féminine
Sur les pavés de la Sérénissime
D’une femme se faufilant discrètement
Après avoir quitté son amant
A l’ombre des réverbères
Le visage irradiant
De tant d’amour, elle espère
Revivre ces étreintes éphémères
Dans ses bras une nuit entière ….

 

L1010915

Photo & Texte © Strange Jazzy Photographies

“La photographie c’est une clé pour ouvrir les portes du cœur, un instant suspendu de complicité avec la nature” Strange Jazzy